Pinsaguel – Haute-Garonne

Château Bertier

Inscrit à l’inventaire des Monuments Historiques en 1941
Château Pinsaguel
Concert 

Samedi 21 mai – 17h – Miegterrana

Le Château Bertier fut sans doute érigé vers l’an 1000, probablement sur les fondations d’un fort gallo-romain. Le premier document d’archives le mentionnant est daté de 1272. Tel que nous le connaissons, il est un témoin remarquable de l’art néo-classique français du XVIIIe siècle, mais la bâtisse a connu plusieurs métamorphoses au gré de ses différents propriétaires. Il fut d’abord la demeure des comtes de Toulouse avant de passer sous l’égide du roi Philippe III le Hardi au  13ème siècle, et fut ensuite offert en récompense aux Ysalguier pour services rendus à la couronne en 1340. Un document de 1347 décrit le château comme une forteresse garnie de quatre tours, de donjons, de prisons et de fossés, aspect bien éloigné du château actuel. Le domaine et ses occupants semblent avoir opposé une certaines résistance aux troupes anglaises du Prince Noir (Édouard de Woodstock), durant la guerre de cent ans. 

En 1494, Jean III d’Ysalguier (ou Isalguier), ruiné par la guerre et incapable d’entretenir le domaine, vendit son fief à Simon de Bertier, grand maître des eaux et forêts en Languedoc. La famille de Bertier conserva le château pendant cinq siècles.

En 1754, François de Bertier démantela la vieille forteresse et fit raser les remparts. Sur les quatre tours existantes, seules deux furent conservées : celles dites du Maure et la Rouge. Le château fut réédifié tel que nous le connaissons aujourd’hui. 

 En 1793, le monument échappa à la destruction et fut reconverti en Mairie par les habitants. Les fossés furent comblés entre 1810 et 1816, les deux tours restantes furent découronnées (suppression des créneaux) en 1824 et la vieille chapelle détruite en 1834. Ces remodelages successifs n’occultent en rien le précieux héritage historique que concentre ce bâtiment édifié dans un cadre d’exception.