Le Festival – Histoire

TROUBADOURS ET ART ROMAN
Révolution culturelle

Aux XIIème et XIIIème siècles, les troubadours représentent le ciment des cultures occitanes, de Poitiers à Jérusalem, de Toulouse à Venise, de Narbonne à Tolède. Ils sont Le Trobar, la première lyrique moderne de l’Europe médiévale. Ils sont les inventeurs, les passeurs et les diffuseurs des valeurs laïques et humanistes. Lettrés, pétris de Saber e Conneissensa, poètes et musiciens géniaux, ils bouleversent les rapports sociaux et culturels pour créer un univers de Paratge e Convivencia et constituent ainsi l’identité culturelle des régions du Sud. Ils sont Les Troubadours.

L’art roman fleurit XIème – XIIème et regroupe l’architecture, la sculpture, la peinture ou la statuaire. L’expression recouvre une diversité d’écoles régionales aux caractéristiques stylistiques différenciées, mais qui allient maîtrise technique et audace.
Se développant lors d’une période d’expansion économique, il n’a pas été le produit d’une seule nationalité ou d’une seule région, mais est apparu progressivement et presque simultanément dans plusieurs régions d’Europe occidentale et dans chacune d’elle, il a des caractéristiques propres bien qu’avec une unité suffisante pour être considéré comme le premier style international, avec un cadre européen.

Carte Troubadours en Europe XIIème siècle

Le festival Les troubadours chantent l’art roman en Languedoc-Roussillon a été initié par la Région Languedoc-Roussillon dans le but de favoriser l’offre culturelle et la mise en valeur du patrimoine dans les sites remarquables les plus éloignés. Alliant art roman et patrimoine immatériel des troubadours, cette manifestation, à laquelle participent musiciens, comédiens, danseurs, écrivains, conférenciers, universitaires, plasticiens… est emblématique de la richesse patrimoniale du Languedoc-Roussillon. Elle s’étale de Mai à Octobre et se déroule en partenariat avec les communes, les communautés de communes, les conseils généraux, les associations.

Dans la veine de la thématique initiale qu’est la valorisation du patrimoine immatériel, celui des troubadours en Méditerranée, et de l’art roman et médiéval des sites remarquables du Languedoc-Roussillon, chaque édition met l’accent sur les Polyphonies, corses, bulgares, occitanes… et la poésie chantée de Méditerranée, Maroc, Liban, Espagne, Italie, Séfarades… avec la présence de poètes occitans et d’artistes de l'Occitanie et des régions voisines.

Programmation de spectacles pluridisciplinaires, concerts, récitals, lectures et conférences, animations scolaires et Master Classes.

Quelques chiffres :
105 sites concernés.
Deux cents artistes de toutes les cultures : Arménie, Rajasthan, Grèce, Espagne, Italie, Japon, Pakistan, Inde du Nord, Iran, Irak, Angleterre, Etats-Unis, Cuba, d’Allemagne, de la République Tchèque, Slovakie, Portugal, Russie, Togo, Maroc, Liban, Tunisie, Corse, Sicile …
et une représentation importante des artistes professionnels vivant en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées.
Des créations originales : Lirica Mediterranea ; Troubadours ; les chants sacrés, Oda a Montsegur…
Un séminaire international en relation avec l’Université de Stanford « The Other France: Troubadours and the Politics of Cultural Heritage ».
Des conférenciers sur l’art roman et des poètes occitans.
Des tarifs attractifs et abordables : entrées à 8 et 10 Euros.