Musa di u populu

Musa di u populu

Norbert Paganelli et Henry Etienne Dayssol balayent les clichés de violence, de malversations immobilières, financières ou agricoles, de racisme exacerbé et mettent en lumière l’existence, au sein de ce peuple, d’une morale d’une rectitude absolue ayant permis, durant les années d’occupation, l’attitude exemplaire que l’on sait (aucun juif ne fut dénoncé ce qui vaut à la Corse d’être aujourd’hui considérée comme l’île des Justes).
En ces temps obscurs où les médias mettent l’accent sur certaines dérives insulaires, les deux hommes portent, avec panache, l’oriflamme de l’honneur partagé. La culture a du bon lorsqu’elle nous apporte ainsi la fièvre de l’espérance et de la générosité.

Lecture Poétique

Dimanche 23 juillet à 18h – Arboussols – Prieuré de Marcevol – Pyrénées-Orientales