Le Vigan – Lot

Église Notre-Dame-de-l’Assomption

Classé Monument Historique en 1893

Le Vigan - Lot

Concert

Vendredi 22 octobre 18h – La Soubirane

Rebâtie dans le dernier quart du xième siècle l’église reste une possession des chanoines de Saint-Sernin de Toulouse jusqu’au milieu du xiième siècle. 

En 1143, au cours d’une visite de l’archevêque de Bourges, Pierre de Châtre, confirme les possessions du couvent. Gourdon est abandonnée à l’archevêque de Bourges. En 1267, l’évêque de Cahors donne l’église de Saint-Julien-Lampon à la collégiale.  Le style du chevet invite à le dater des années 1250-1270. En 1290, l’archevêque de Bourges prend des dispositions pour terminer l’église. La façade occidentale a une composition semblable au massif occidental de la cathédrale de Cahors. On date la façade de la collégiale des années 1330-1340. Le massif occidental de Cahors est actuellement daté des années 1280. On peut alors dater la façade occidentale de la collégiale du Vigan de la dernière décennie du xiiième siècle ou du début du xivème siècle. L’analyse de la structure du bâtiment permet de montrer que l’église a été construite d’est en ouest, en trois périodes. La partie est avec trois absides échelonnées, suivies chacune d’une travée droite qui communique entre elles par un large arc. L’abside centrale est plus élevée. Au nord et au sud de ce groupe de trois travées se trouve une chapelle latérale ; la nef est plus large que l’abside centrale mais moins large que l’ensemble des trois absides orientales. Pour faire le raccord entre la nef et les absides, on a conçu un polygone régulier, formé par les cinq pans d’un octogone ; la première travée de la nef avec sa façade occidentale. On a changé de parti et adopté un langage architectural complètement différent. Le premier arc doubleau a été renforcé et les murs de la nef sont plus forts.

Renseignements

Mairie 05 65 41 12 46