Erransa

Les romances séfarades en ladino expriment la nostalgie de l’Espagne après l’exil de 1492. Chantées en langue judéo – espagnole, mélange de Castillan et de quelques mots d’Hébreu, elles s’apparentent à la poésie médiévale espagnole des XIème et XIIème s. La forme et la langue n’ont pas été définitivement fixées à ce moment-là puisqu’elles ont été transmises oralement et modifiées par les influences musicales des pays méditerranéens dans lesquels elles ont continué à être chantées durant des siècles. La plupart de ces mélodies sont des chants de femmes.

Concert

Samedi 9 septembre – 18h –  Oust – Eglise Notre-Dame-de-Vic – Ariège
Dimanche 10 septembre – 18h – Saint-Papoul – Abbaye – Aude