Satyananda Das Baul – Fady Zakar

Chants mystiques du Bengale 

Satyananda est un « sadhaka », chanteur, musicien, danseur et compositeur du Bengale occidental, en Inde. Il est connu pour son riche répertoire d’anciens chants dévotionnels et d’improvisations basés sur la tradition. Il chante la poésie de nombreux grands poètes Bauls et certaines de ses propres compositions dans un florilège de mélodies ancrées dans la riche tradition musicale du Bengale et plus particulièrement de la voie Baul.

« Les Bauls, poètes-musiciens, vagabondent à travers le Bengale en clamant leur joies, leurs peines et leur liberté inconditionnel. Leur quête divine ignore les conventions, les dogmes et les rituels. Le mot Baul vient d’un mot sanskrit qui signifie « celui qui a emporté par le vent », une autre étymologie précise: «celui qui a la maîtrise du souffle». Cet abandon absolu au grand Vent associé à un contrôle parfait de ce souffle dans le corps humain résume l’ascèse des Bauls. Ni pieux, ni croyant, sans être assujetti une religion particulière, le Baul embrasse divers courants spirituels le bouddhisme tantrique, le soufisme et l’hindouisme. Le baul ne croit en rien d’autre quand l’homme où réside déjà le  joyau. » (Jean-Claude Marol « Au coeur du Vent-Le mystère des chants bauls »)

Se produisant avec des musiciens du monde entier, Satyananda Das Baul sera accompagné lors de ce concert par Fady Zakar. Musicien aux diverses facettes, explorant aussi bien les musiques de sa Méditerranée natale que les traditions du sous-continent indien, Fady a été marqué depuis une quinzaine d’années par la musique Baul lors de tournées de musiciens bengalis invités en France et au cours de sa collaboration avec un autre grand Baul, Paban Das Baul. Il reconnaît en la philosophie de cette culture, des fondements commun à sa propre quête. Il plonge ainsi naturellement dans la musique de Satyananda Das Baul à l’aide de son rubâb afghan, dérivé d’une grande famille de luths recouverts d’une peau animale que l’on retrouve de l’Afrique du Nord, aux plaines du Bengale en passant par le Proche-Orient et l’Asie-Centrale.

Satyananda Das Baul : chant, dotara, dubki, gamak, gunguru

Fady Zakar :  rubâb, dotara