Festival Les Troubadours chantent l'art roman

Elisa Vellia

ElisaVellia

Elisa Vellia, chanson grecque

Elisa Vellia, le chant toujours recommencé de la mer Égée.
La fille de la belle et douce Corfou, Elisa Vellia, n’a pas toujours été harpiste ni chanteuse. Avant qu’elle ne rencontre la harpe celtique dans un couloir du métro de Londres, elle avait appris le piano et joué de la guitare. Puis sont venus le blues, le jazz, le folk, et c’est la découverte du chant. La harpe celtique conduit la jeune femme, en Bretagne avant de la ramener vers la terre de ses ancêtres. « La Femme qui marche » est son troisième album dans sa langue maternelle.
Au verso de la Femme qui marche se trouve une reproduction d’une des plus célèbres statuettes cycladiques conservées au musée d’Athènes. À quoi pouvait ressembler la musique de ce harpiste dont l’élégante statue de marbre blanc a été réalisée entre 2800 et 2200 avant notre ère ? C’est peut-être pour le deviner qu’Elisa Vellia nous offre cet album composé de chants d’amour, de mariage, de rue qui circulent de mère en fille, génération après génération, d’Izmir et des îles de la côte ionienne jusqu’aux Cyclades.

Plus d’info http://www.elisa-vellia.com

Concert

Vendredi 30 septembre à 20h30 au Centre Culturel Léo Lagrange – Bagnols-sur-Cèze – Gard