Festival Les Troubadours chantent l'art roman

Elne

66Elne

Elne – Cathédrale Sainte-Eulalie-et-Sainte-Julie (66)

Concert
Samedi 17 septembre à 19h
Aire y Fuego, Mélodies anglaises et espagnoles

Tarifs : Renseignement sur place

Renseignements Office de Tourisme
04 68 22 05 07
Fondation du Patrimoine
06 79 21 46 02

Cathédrale Sainte-Eulalie-et-Sainte-Julie
Le cloître est classé depuis 1840, l’église depuis 1875

L’histoire successive des églises et cathédrales d’Elne remonte à l’empire Romain avec la première mention d’un temple chrétien en 350 après J.C. sur Elne lors de l’assassinat de l’Empereur Constant 1er. Attesté depuis l’an 571, l’évêché d’Elne est créé par les Wisigoths successeurs des Romains. L’édifice visible de nos jours est érigé au début du XIe s.. En 1069 l’autel majeur est consacré, comme l’atteste encore l’inscription de la table d’autel conservée de nos jours dans l’abside principale. Le chantier de construction de la Cathédrale se poursuit jusqu’à la fin du XIIe s., début du XIIIe.

La tour avec le grand clocher et le portail de marbre datent du XIe s.. Ce dernier porte encore des traces d’incendies datant de la prise de la ville par les troupes de Philippe le Hardi en 1285 en lutte, alors, contre le roi d’Aragon et comte de Barcelone, Pere II. Après les réparations du désastre de 1285, les évêques d’Elne ont comme projet d’agrandir leur cathédrale. À l’initiative de l’évêque Raymond, une collecte d’argent est lancée le 18 avril1311 pour les travaux. La construction d’un vaste chevet gothique à sept chapelles rayonnantes est entreprise de 1317 à 1336 pour remplacer le choeur roman. Monument remarquable du Roussillon adossé à un Cloître connu pour ses chapiteaux sculptés de marbre gris veiné de bleu, la Cathédrale Sainte-Julie-et-Sainte-Eulalie est également un haut lieu de la musique classique avec de nombreux concerts programmées en son sein.