Festival Les Troubadours chantent l'art roman

Saint-Guilhem-le-Désert

34StGuihlem2

Saint-Guilhem-le-Désert (34)

Concert en l’Ancienne Église Saint-Laurent
Mercredi 20 juillet 15h30
Witiza, Musique et polyphonies médiévales

Tarifs : 10 € et 8 €

Concert à l’Abbaye de Gellone
Vendredi 9 septembre à 20h30
Aire y Fuego, Mélodies anglaises et espagnoles

Tarifs : 10 € et 8 €

Renseignements Service Culturel
06 98 04 74 72

Dans le cadre de la 45ème Saison Musicale de Saint Guilhem le Désert.
En partenariat avec l’Association des amis de Saint-Guilhem.

Saint-Guilhem-le-Désert
Classée Monument Historique en 1840

En 806, le Comte de Toulouse Guilhem, protecteur du monastère d’Aniane, se retire ”au désert”. Il choisit de s’installer dans une petite dépendance d’Aniane, au piémont de la Montagne Noire, Gellone. Guillaume devient au XIIe s. le héros de la Geste de Guillaume d’Orange, pourfendeur d’infidèles. Le sanctuaire est alors lieu de pèlerinage, sur le chemin de Compostelle et reçoit son nom, Saint-Guilhem-le-Désert. Reconstruite au XIe s. par des maçons peut-être venus de Lombardie, qui édifient aussi le pont voisin sur l’Hérault, l’église abbatiale est une oeuvre du premier art roman en Languedoc.
Sa nef, haute (18 mètres) et élancée, est éclairée par des fenêtres cintrées. L’abside est aussi une prouesse technique, avec sa voûte en cul-de-four, large de 12 mètres. Dans le cloître du XIIe s., la sculpture tient plus de place. Saint-Guilhem est dès le IXe s. un atelier de production de manuscrits enluminés et d’oeuvres littéraires, notamment la Vita de Saint-Guilhem. Le village-rue, avec ses nombreuses maisons romanes, révèle la prospérité du bourg dès le XIIe s.

Ancienne Église Saint-Laurent
Classée Monument historique en 1840

Au bas du village, l’ancienne église Saint Laurent s’inscrit dans les anciennes fortifi cations médiévales. C’est dans ce bel écrin intimiste que l’ensemble Witiza donnera à écouter sa nouvelle création : Les manuscrits de Saint-Guilhem-le-Désert.
Le programme des Manuscrits de St-Guilhem, très varié, comprend des pièces vocales et instrumentales, sacrées et profanes. Il est né de notre volonté de rendre hommage au travail de recherche et d’arrangement effectué par Luis Barbán sur des pièces du Manuscrit de St Guilhem le Désert (près d’Aniane dans l’Hérault) datant du XIe-XIIIe s.. Ce programme est aussi l’occasion de parler d’un personnage emblématique du 9eme siècle, Witiza, nom wisigothique de Saint Benoit d’Aniane, fondateur de l’abbaye d’Aniane et proche compagnon de Guillaume d’Orange (fondateur de l’abbaye de Saint Guilhem).